Flux des actualités ASH

Vous êtes ici


Ce rapport de l'Unesco illustre les progrès de l'éducation des filles ces 25 dernières années. Publié à l'occasion de la Journée internationale de la fille (le 11 octobre) il montre que depuis 1995,180 millions de filles de plus se sont inscrites dans l'enseignement primaire et secondaire. Cependant, malgré une augmentation à tous les niveaux de l'éducation, les filles sont toujours plus susceptibles d’être exclues que les garçons et cette exclusion s’est accrue en raison de la pandémie actuelle. Il est donc essentiel que les gouvernements s'attaquent à une discrimination persistante pour parvenir à l'égalité pour la prochaine génération de filles, affirme ce Rapport mondial de suivi sur l'éducation (GEM).
Lire le rapport (Site de l'Unesco)


20 novembre à 10 heures - En ligne
À l’occasion de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées (SEEPH), Ladapt (Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées) et la Croix Rouge Italienne organisent un webinaire, sous le haut patronage du Parlement européen, afin d’aborder, avec des recruteurs de part et d’autre des Alpes, la question de l’inclusion professionnelle pour les personnes en situation de handicap. Une première session d’échanges rassemblera des recruteurs de France et d’Italie, implantés dans plusieurs pays membres de l’UE, des représentants de la Commission européenne et de la Plateforme européenne de réhabilitation (EPR). Ils seront invités à partager des exemples concrets de challenges ou difficultés auxquels ils sont confrontés et qui les freinent dans la mise en place ou l'harmonisation de leur politique inclusive, que ce soit pour recruter ou maintenir en emploi leurs salariés. Les intervenants seront également force de proposition pour promouvoir des bonnes pratiques. La seconde session mettra en avant des projets et activités impulsés à échelle régionale, nationale ou européenne, qui concrétisent ce besoin d’outils, d’initiatives positives qui font bouger les lignes en matière d’inclusion certes professionnelle, mais aussi sociale.
En savoir plus (Ladapt)
S'inscrire (Ladapt)


10 et 11 décembre 2020 de 9 h 30 à 12 h 30 - En ligne
La Fisaf (Fédération nationale pour l'inclusion des personnes en situation de handicap sensoriel et Dys en France) a pris la décision de reporter son 40e congrès scientifique, prévu à l’espace Charenton en décembre 2020, reporté aux 24, 25 et 26 novembre 2021 en présentiel à Paris.
Elle propose un e-événement scientifique, sous le patronage du Secrétariat d'État chargé des Personnes handicapées, autour de deux ateliers réflexifs, animés par des enseignants chercheurs, en distanciel. Le thème générique du 40e congrès « Inclusion, Transformation et Innovation » sera maintenu mais il sera décliné selon des modalités spécifiques, tant en termes de contenu que d’animation.

Dans l’enjeu partagé de contribuer à une société inclusive, comment les professionnels du médicosocial se mobilisent-ils et s’approprient-ils les transformations à l’œuvre ? Quels sont les effets perceptibles des politiques menées en faveur de l’inclusion, en particulier dans le champ de la scolarisation ? À quel moment les bonnes pratiques deviennent-elles de l’innovation ? Quel sont les processus organisationnels et managériaux qui conduisent à une transformation réelle ? Comment les savoirs « expérientiels » des professionnels et des personnes accompagnées sont-ils mobilisés ? La « co-construction » est-elle à l’œuvre ? La crise sanitaire a-t-elle été un accélérateur des transformations ? A-t-elle contribué à tirer parti de ce qui a été vécu pour le transformer en capacité collective à faire bouger les lignes ?
Avec la participation d'Éléonore Segard, consultante - chargée de mission Innovation/Transfert–FIRAH et chercheur associée au Laboratoire Grhapes de l'INSHEA, UPL.
Inscription avant le 7 décembre 2020.
En savoir plus (Fisaf)
Télécharger le programme (.pdf, 3,10 Mo) 


Retrouvez le numéro de novembre 2020 qui présente (en anglais) les dernières actualités, dont de nouveaux documents et données sur l'éducation inclusive.
Lire le numéro (Agence européenne pour l'éducation adaptée et inclusive)


Sous l’égide de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports et de Sophie Cluzel, secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargée des Personnes handicapées, le Comité national de suivi de l’École inclusive a réuni l’ensemble des partenaires et parties prenantes œuvrant pour une scolarisation de tous les enfants.
Dans un contexte de crise sanitaire, le bilan de la rentrée 2020 et des actions à déployer dans les semaines à venir ont été au cœur des échanges avec un gouvernement poursuivant sa mobilisation pour atteindre ses objectifs d’une société pleinement inclusive.
En savoir plus (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)
Consulter le dossier de présentation (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)
Consulter le dossier de presse (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)


25 au 27 novembre 2020 - En ligne
Ce colloque international est coorganisé par l’Unesco, Leonard Cheshire et le ministère de l’Éducation du Portugal, à l’occasion de la Journée internationale des personnes handicapées (3 décembre) et dans le cadre du suivi du Forum international de l’Unesco sur l’inclusion et l’équité dans l’éducation – Chaque apprenant est important (Cali, Colombie, septembre 2019).
Il a pour visée d'aborder les progrès, les succès obtenus et les défis afin d'assurer une pleine participation et un accès à l’apprentissage de qualité pour tous les apprenants.

Ses objectifs sont les suivants :
- analyser les défis persistants et les défis nouveaux dus à la pandémie de la COVID-19 qui nuisent à la réalisation du droit à l’éducation inclusive pour les apprenants handicapés.
- faciliter l’échange des expériences sur les facteurs pouvant influencer la réussite des politiques et pratiques d’inclusion pour les apprenants handicapés et renforcer le dialogue et la coopération entre les parties prenantes en matière de politiques et de pratiques.
- examiner comment l’inclusion des apprenants handicapés dans des environnements inclusifs peut être assurée plus efficacement par les gouvernements au regard des engagements de l’article 24 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CDPH), de l’observation générale 4 sur l’article 24 de la Convention relative aux droits des personnes handicapées, et de l’objectif de développement durable (ODD) 4 : « Assurer à tous une éducation équitable, inclusive et de qualité et des possibilités d’apprentissage tout au long de la vie ».
En savoir plus (Unesco)
S'inscrire (Unesco)


Cette plateforme, créée par Auticiel et gratuite jusqu'au 31 décembre 2020, permet de :
- Présenter un éventail d’applications numériques adaptées aux personnes en situation de handicap permettant de faciliter la gestion du confinement dans le contexte de la crise sanitaire liée au COVID-19.
- Présenter des recommandations d’usage définies en lien avec les recommandations relayées par le Secrétariat d’État du Premier ministre chargé des Personnes handicapées.
- Exposer des cas d’usage et présenter des témoignages afin de bénéficier du recul d’utilisateurs expérimentés.
- Présenter une méthodologie de mise en place des outils afin de les choisir, les personnaliser et les évaluer en fonction du profil et des difficultés individuelles rencontrées dans le contexte du confinement.

Elle est à destination des enseignants, AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap), professionnels du secteur sanitaire ou médico-social accompagnant des enfants, adolescents ou adultes présentant des troubles neurodéveloppementaux (TSA, déficience intellectuelle, trisomie 21…).
Elle propose un parcours de 5 h 15 environ : 3 modules de 1 h 30 (capsules vidéo et activités pédagogiques) et 30 min de classe virtuelle : 1 session de 30 min proposée chaque semaine, accessibles à tous les stagiaires pendant leur cursus (optionnel).
En savoir plus (OPCO Santé)


17 novembre 2020 - En ligne de 9 à 17 heures
Quels ont été les effets du confinement sur les activités et les métiers des professionnels de l’enseignement ? Comment ont-ils vécu cette période sur le plan professionnel, comment s’y sont-ils adaptés et que restera-t-il sur la durée de cette période « extra-ordinaire »? Au-delà des premiers résultats exploratoires, cette journée d'étude permettra de comprendre les effets de court terme mais également de moyen-long terme de l’enseignement à distance mis en œuvre en contexte de confinement sur les activités de l’enseignement et de l’appui aux enseignants. 
À noter : la présentation croisée de résultats d’enquêtes récents portant sur les effets du confinement sur le système éducatif et l’enseignement supérieur (dont l’inclusion scolaire et la différenciation pédagogique).
Journée d'étude organisé par l'Institut français de l'Éducation (Ifé) et le Réseau Canopé. Sur inscription, réservé aux chercheurs.
En savoir plus (Ifé)


La dégradation du contexte sanitaire a conduit le Président de la République à mettre en œuvre un nouveau confinement. Cette décision a été prise pour protéger nos concitoyens les plus fragiles et éviter une saturation des capacités de réanimation. Dans ce contexte, il est essentiel de nous mobiliser collectivement pour protéger les personnes en situation de handicap, les familles et leurs aidants, mais aussi leur garantir la continuité de l’accueil et des soins qu’elles connaissaient jusqu’à présent. Plusieurs mesures sont mises en place.
En savoir plus (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)


Denormandie, P., et Chevalier, C. (2020). Des aides techniques pour l’autonomie des personnes en situation de handicap ou âgées : une réforme structurelle indispensable.
À l’inverse de nombreux pays européens dont les pays scandinaves, la politique actuelle des aides techniques en France est centrée sur le financement de l’accès à la propriété des matériels et logiciels dans une vision palliative. Elle ne permet pas ou peu de souplesse dans l’adaptation ou le changement des aides techniques en fonction de l’évolution des besoins et ne traite pas, ou alors à la marge et de façon très inégalitaire, de l’accompagnement professionnel permettant d’optimiser les chances de la personne dans son projet, et ce le plus tôt possible.
L’ambition défendue est de passer d’une approche des aides techniques financière et palliative à une approche d’accompagnement dans une vision émancipatrice pour faire de ce levier un axe fort de la politique de soutien à l’autonomie des personnes, quel que soit leur âge.
En savoir plus (Secrétariat d'État auprès du Premier ministre chargé des Personnes handicapées)
Télécharger le rapport (.pdf, 5,4 Mo)

Pages