INS Flash n° 53 - INS HEA - juin 2011

Tact2voiceTact2voice : Dispositif de lecture et de production d’images tactiles enrichies

Tact2voice est une application informatique nouvelle, développée sur la tablette tactile iPad d’Apple par le Service de documents adaptés pour les déficients visuels de l’INS HEA (SDADV). Son objectif est d’offrir un accompagnement vocal ou sonore, pendant la lecture d’un document en relief, à un utilisateur non-voyant. Son concepteur, Michel Bris, formateur à l’Institut et responsable du SDADV, nous explique son fonctionnement et ses applications.

 

Sonia Christon
Quel a été le contexte de réalisation de l’outil Tact2voice ?
Michel Bris
Le projet Tact2voice s’inscrit dans des travaux de plus de vingt ans. Le service SDADV (1) a été créé à l’origine à l’INS HEA (à l’époque Cnefei) pour améliorer la production et la mise à disposition des documents en relief (images tactiles) pour les personnes non voyantes. En effet, l’iconographie disponible pour les élèves déficients visuels était quantitativement très faible et les modalités de production étaient très disparates. L’INS HEA a été l’initiateur de la création d’un groupe de travail réunissant une cinquantaine de partenaires (producteurs et usagers). La réflexion de ce collectif a conduit à la rédaction d’un guide de recommandations pour les concepteurs de documents afin de formaliser et d’harmoniser les procédures de production de ces documents en relief.

S.C.
Quels éléments ont été indispensables à la création d’un outil comme Tact2voice ?
M.B.
L’application Tact2voice a été conçue à partir de ces recommandations et de pratiques déjà observées dans des classes. Lors d’un récent projet financé par le Ministère de l’Education nationale (Techno-Visu), une étude préliminaire sur l’utilisation des images en relief avec des non voyants, réalisée par un ergonome du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), est venue enrichir notablement cette expérience. Les résultats de cette étude montrent que des apprentissages spécifiques sont indispensables, parallèlement aux apprentissages scolaires classiques pour la lecture des images en relief. Ils indiquent également qu’un accompagnement à la lecture de ces images permet de diminuer les difficultés rencontrées, difficultés concernant les différences de temporalités entre voyants et non voyants (la lecture d’un document en relief nécessite beaucoup de temps pour un non voyant), les aspects cognitifs mis en jeu (par exemple, les référents utilisables par l’élève) ainsi que les aspects didactiques (par exemple, l’adaptation des tâches confiées à l’élève). En effet, un document tactile est rarement directement accessible pour un élève non voyant, même s’il est produit avec les critères de qualité recommandés.

S.C.
Quels sont les objectifs et les fonctionnalités de cet outil ?
M.B.
Tact2voice a pour but d’accompagner la lecture d’un document graphique par l’enrichissement de son contenu à l’aide de compléments textuels et sonores. Cet accompagnement (à l’image des guides de lecture existant dans la classe) permet une assistance spatiale (par exemple, pour inciter l’élève à lire le dessin de haut en bas), une aide au décodage (avec l’interprétation de conventions, la description morphologique, etc.), une médiation sémantique (grâce à la mise en scène de l’image, le recours à des références sonores, etc.).

S.C.
Comment ça marche concrètement ?
M.B.
Concrètement, le dispositif Tact2voice se compose de deux applications qui pourront être téléchargées sur l’iTunes Store d’Apple dans deux mois environ : le lecteur et la monteuse de documents enrichis. Le prix de ces applications est à l’image des tarifs pratiqués sur cette boutique en ligne pour des applications comparables en qualité. (Aux alentours de 5 € pour le lecteur et aux alentours de 10 € pour la monteuse).
Le lecteur Tact2voice peut télécharger le document à lire (un fichier unique comprenant les compléments textuels et sonores attachés à l’image) sur un site internet qui propose ce type de ressources. Cela sera possible au mois de septembre sur le site de l’INS HEA qui va créer une nouvelle section dédiée à ce type de document. Mais ce téléchargement est également envisagé à partir d’une pièce jointe à un mail afin de permettre la transmission rapide du document entre un service producteur et un élève ou son entourage.

S.C.
A quel public s’adresse cet outil ?
M.B.
Cet outil s’adresse à trois types d’utilisateurs :

S.C.
Quelles avancées propose Tact2voice ?
M.B.
L’accompagnement tel qu’il est envisagé ici ne peut égaler l’interactivité offerte par une médiation humaine. Cependant les avantages de cette application sont multiples :

 
S.C.
Qu’est-ce qui fait l’originalité de l’outil ?
M.B.
L’idée d’associer du son ou de la voix à un document tactile n’est pas nouvelle. Des dispositifs comme Tactison en France ou T3 en Angleterre ont été développés. Tactison n’est plus suivi et T3 est un dispositif propriétaire RNIB (2) dont les documents et le matériel sont très onéreux et encombrants. L’objectif technologique et économique de Tact2voice est d’utiliser un matériel non spécifique, de grande diffusion, peu coûteux, facilement transportable dans un sac d’écolier. La question du prix des applications est également associée à cette approche. Par ailleurs le rôle du SDADV a toujours consisté à proposer des pistes d’adaptation au service des élèves déficients visuels. C’est la raison de la conception de logiciels ouverts à tous les producteurs de documents adaptés, mais également la raison de la création d’un fonds d’exemples de documents enrichis qui permet d’illustrer, au-delà de son usage effectif en situation didactique, les principes et les possibilités de l’accompagnement des documents tactiles.

S.C.
Quels sont les partenaires impliqués dans la conception et la réalisation de cette application ?
M.B.
Plusieurs partenariats ont été mis en place pour le développement de ce projet. En premier lieu une convention a permis d’impliquer un développeur indépendant, Matthieu Bris qui possédait une expérience intéressante dans la création d’applications sur tablette tactile, pour la réalisation des deux logiciels. En second lieu une convention unissait déjà l’INS HEA et le SAIDV 60 (3) autour d’un projet d’enrichissement des images tactiles, cette collaboration a pris forme dans le projet Tact2voice. L’apport de cet établissement ressource dans la conception et la mise au point du dispositif a été évidemment précieux au travers de son expérience de la réalisation de documents tactiles, mais aussi au travers des tests qu’il a pratiqués auprès des élèves qu’il suit. Enfin la cellule accessibilité de Universciences (ex Cité des Sciences) est un partenaire historique du SDADV. Les ateliers de lecture tactile organisés conjointement, ont permis de tester régulièrement différentes options au cours du développement.

S.C.
Quelle est l’équipe qui travaille sur ce logiciel ?
M.B.
Le développeur indépendant et l’ensemble du SDADV ont travaillé bien évidemment sur ce projet. Pour le SAIDV 60, Guillaume Gabriel transcripteur de formation a travaillé depuis le début à la conception et à la mise en œuvre des applications. L’équipe du SDADV s’est enrichie au mois de février de deux collaborations précieuses : celle d’Angèle Boury qui a effectué son stage de M2 (Linguistique, spécialité informatique pédagogique) au sein du service et celle de Maud Guédin professeure agrégée de SVT. Elles sont, avec Anne Chotin (experte en accessibilité pour les déficients visuels), les chevilles ouvrières de l’ensemble de documents de sciences qui sera placé dans la rubrique documents enrichis à la rentrée.

S.C.
Quelles sont les sources de financement du projet ?
M.B.
Le projet a été financé en partie sur fonds propres (SAIDV et INS HEA). La recherche et développement ont été supportés par le programme ORNA (4) (Bureau des ressources pédagogiques, Direction générale de l’enseignement scolaire).

1. Service de documents adaptés pour les déficients visuels de l’INS HEA.

2.  Royal National Institute for The Blind.

3. Service d'aide à l'intégration des enfants et adolescents déficients visuels.

4. Observatoire national des ressources numériques adaptées.

Entretien réalisé par Sonia Christon.

Pour en savoir plus

Il est prévu une communication à la rentrée 2011 sur le site de l’INS HEA concernant la mise à disposition de la collection de documents enrichis et de l’application Tact2voice dans l’iTunes Store d’Apple.

Publications

BRIS, Michel. L’adaptation des supports, une question de l’adaptation didactique.L’exemple de l’iconographie auprès des élèves déficients visuels In Adaptations didactiques 1 : Education scientifique, EPS. [Dossier]. La Nouvelle revue de l’adaptation et de la scolarisation, avril 2006, n° 33,  p. 15-32. (.pdf, 201 ko)

BRIS, Michel. La démarche d'investigation dans les activités scientifiques auprès des élèves déficients visuels : comment aborder son adaptation In Scolariser les élèves déficients visuels aujourd'hui. [Dossier]. La Nouvelle revue de l'adaptation et de la scolarisation, mars 2007, n° hs 3, p. 135-147.
(.pdf, 171 Ko)

BRIS, Michel. Quelques étapes de la longue histoire d'une collaboration entre l'INS HEA et la « Cellule accessibilité » de la Cité des sciences et de l'industrie In Actes du colloque inaugural de l'INS HEA 20 et 21 octobre 2006. Editions de l'INS HEA, mars 2007, p. 59-71.
(.pdf, 139 Ko)