Les actualités Éducation inclusive sélectionnées par l’INS HEA

Vous êtes ici


Véritable espace de rencontres entre toutes et tous en situation de handicap, le Mois parisien du handicap offre chaque année un mois de visibilité, d’échange et de partage aux personnes en situation de handicap, au tissu associatif et aux acteurs publics et privés de la cité.
En savoir plus (Mairie du 14e)


29-30 novembre 2018 - Paris (14e)
Des étapes dans la vie de la personne polyhandicapée et paralysée cérébrale.
Passages « adolescent/adulte », apprentissages continus, vie affective et sexuelle.
Journées organisées par l'Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (Domu Mission Handicap) avec le concours de différentes associations.
En savoir plus (Équipe relais handicaps rares Île-de-France)


20-22 septembre 2018 - Poitiers (86)

Ces journées consacrées au syndrome Charge sont organisées par l’association Charge, le Cresam, les médecins experts de l'Hôpital Necker, le Cessa et l’Anpsa. Elles visent à améliorer la vie quotidienne des enfants et des jeunes adultes présentant le syndrome, ainsi que les approches médicale et pédagogique en rendant l’information accessible à tous les acteurs potentiels. Elles ont pour but de faire connaître les derniers développements de la recherche médicale, de l’accueil et de l’accompagnement médico-social des enfants et des jeunes adultes.
En savoir plus (Cresam)


18 et 19 juin 2018 - Villeneuve-d'Ascq (59)
Le Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques (Clersé) et le Centre de recherche «Individus, épreuves, sociétés» (CeRIES) organisent les journées d’études « Parcours en protection de l’enfance et transition vers l’âge adulte. Du niveau local au niveau international ». Lors de ces journées seront présentés des travaux menés dans trois pays : la France, le Québec et la Suisse. Ces journées d'études sont aussi proposées dans le cadre de la venue de Martin Goyette comme conférencier invité de l'Université de Lille, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l’évaluation des actions publiques à l’égard des jeunes et des populations vulnérables (Crevaj).
En savoir plus (Site dédié à ces journées)


Fasquelle, D., Sarles, N. (2018). Rapport d'information déposé en application de l'article 146-3, alinéa 6, du Règlement par le Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques sur l'évaluation de la prise en charge de l'autisme et présenté par M. Daniel Fasquelle et Mme Nathalie Sarles, Députés. Paris : Assemblée nationale.

Dans ce texte présenté le 6 juin 2018 à l'Assemblée, les rapporteurs mettent en exergue les priorités suivantes :
– Structurer de manière efficace le parcours de repérage et de diagnostic dans chaque région, avec des délais indicatifs, en prenant pour modèles les organisations efficaces qui ont été mises en place, afin d'assurer sur l'ensemble du territoire un accès égal au diagnostic et à la prise en charge précoce des enfants ;
– S'assurer que les professionnels aient reçu une formation actualisée à la prise en charge de l'autisme et que les familles bénéficient d'un accès facile à l'information sur l'offre de prise en charge et d'accompagnement ;
– Améliorer les méthodes d'intervention et de prise en charge en assurant l'application effective des recommandations de bonne pratique édictées en 2012 et 2018 par la Haute autorité de santé ;
– Transformer la prise en charge au profit de l'inclusion des enfants et adultes avec Trouble du spectre de l'autisme (TSA) dans la société ;
– Construire un système de suivi et d'évaluation de la politique de prise en charge de l'autisme et des TSA (qui fait défaut actuellement), portant en particulier sur l'efficacité des méthodes éducatives et de la prise en charge par les établissements et les services, ainsi que sur la qualité de vie et le bien-être des adultes autistes pris en charge par les établissements sanitaires et les services médico-sociaux ;
– Augmenter l'effort financier consacré à la recherche sur l'autisme et les TSA et assurer une meilleure coordination des moyens et des équipes.
Trente-et-une propositions concrètes ont été dégagées et sont listées au début du rapport.
Consulter le rapport (.pdf ; 5,1 Mo)


Accessibib ABF, le groupe de l’Association des bibliothécaires françaises pour une meilleurs accessibilité des bibliothèques françaises aux publics en situation de handicap, propose une carte des initiatives pour l’inclusion et l’accessibilité universelle en bibliothèque dans toute la France.
En savoir plus (Accessibib ABF)


5 et 6 juillet 2018 - Lille (59)
La conférence 2018 de la société Alter se propose de mieux comprendre les évolutions engendrées par les objectifs d'inclusion et de participation sociale que se sont donnés nos sociétés et les nouvelles articulations qu'elles demandent entre pratiques, formations et acquisition des connaissances. La confrontation d’expériences venant de différents territoires et contextes socio-historiques permettra de mettre en lumière les enjeux de ces articulations.
En savoir plus (Alter)


Le Réseau nouvelles technologies (APF) présente la nouvelle application Helpicto. Cette application payante a été conçue pour des personnes atteintes de troubles du spectre autistique, présentant des troubles de la compréhension et de la communication. À partir d'un outil de reconnaissance vocale, d'une synthèse vocale et d'une bibliothèque de plusieurs milliers d’images, elle permet la traduction depuis et vers les pictogrammes. Une version de démonstration est disponible pour 30 jours, sur inscription.
En savoir plus (Réseau nouvelles technologies)


Lacau, J.-M., Martinet, M., Detraux, J.-J. et al. (2018). Troubles du comportement et handicap mental sévère : analyse de 25 itinéraires de personnes en situation de handicap intellectuel sévère, ayant été accompagnées vers une réduction significative de troubles sévères du comportement. Lyon : Réseau-Lucioles.
Les personnes ayant un handicap mental sévère présentent plus de risques de connaître des troubles du comportement  comparativement à la population générale. Ces comportements-problèmes s'expriment chez ces personnes par la violence envers les autres ou envers elles-mêmes, la destruction d'objets ou au contraire le repli sur elles-mêmes, des stéréotypies exacerbées... En institution, ces comportements donnent souvent lieu à la prescription de psychotropes ou à une contention physique. L'objectif de cette recherche-action, menée sur trois ans, avec des équipes universitaires de Lyon et avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA), était de dégager les causes de ces comportements ainsi que d'autres solutions efficaces trouvées par les professionnels et les familles pour les réduire. Des préconisations, issues de la recherche, sont proposées.
En savoir plus (CNSA)
Consulter le rapport (.pdf ; 7,1 Mo)

Pages