Les actualités Éducation inclusive sélectionnées par l’INS HEA

Vous êtes ici


Lejeune, A. (2017). Handicap et aménagements raisonnables au travail. Importation et usages d’une catégorie juridique en France et en Belgique. Paris : Ministère de la Justice, Mission de Recherche Droit et Justice.
Le présent document constitue le rapport scientifique d’une recherche réalisée avec le soutien de la Mission de Recherche Droit et Justice (Convention n°215.02.09.17 du 9 février 2015).
« Centrée sur les aménagements à destination des travailleurs en situation de handicap, cette enquête interroge l’émergence de cette catégorie en droit, ainsi que les usages qu’en font les acteurs sociaux dans le domaine du travail. Ce rapport examine les législations en vigueur, la jurisprudence et la doctrine. »
Consulter le rapport (Mission de Recherche Droit et Justice)


Dans un document intitulé « Rapport de synthèse Evénements marquants des politiques publiques en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap en 2017 – Prospective 2018 », le plan régional d'insertion des travailleurs handicapés en Île-de-France (Prith) précise qu'il « convient de souligner que l’année 2017 a vu l’ouverture de plusieurs réflexions et chantiers majeurs dont les conclusions, en 2018, seront susceptibles d’impacter fortement l’action partenariale en faveur de l’emploi des personnes handicapées, et donc de faire évoluer les enjeux, orientations et axes de travail du PRITH. »
Par ailleurs, « la situation de l’emploi des personnes handicapées en Ile-de-France mérite à ce titre une attention importante : en effet, pour la 2e année consécutive, l’évolution du nombre de demandeurs d’emploi en situation de handicap est plus défavorable en Ile-de-France qu’au niveau national, et ce alors même que la situation est inverse pour la demande d’emploi tous publics (qui a moins augmenté en Ile-de-France qu’au niveau national). »
Consulter le rapport (PDF, 432 Ko)


Stefanou, A., Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (Depp). (2018, février). L'éducation prioritaire - État des lieux. Note d'information, 18.02.
À la rentrée 2017, l’éducation prioritaire (EP) regroupe 1 097 collèges publics dont 365 en réseaux d’éducation prioritaire renforcés (REP+) et 6 700 écoles. Neuf collèges sur dix en REP+ accueillent plus de 60 % d’élèves d'origine sociale défavorisée. Par ailleurs, les enseignants qui y exercent sont en moyenne plus jeunes et moins anciens dans l’établissement. Les collégiens entrant en REP+ sont fragiles scolairement : près d’un sur cinq est en retard à l’entrée en sixième. Leur maîtrise des compétences du socle est moins solide. Par ailleurs, seuls trois quarts des collégiens de REP+ réussissent au diplôme national du brevet (DNB) contre près de neuf élèves sur dix dans les collèges publics hors éducation prioritaire.
Consulter la note (Ministère de l'Éducation nationale)


Ce site, créé à l'initiative de Priscilla Werba, orthophoniste, avec l'association Joker de Croissy-sur-Seine (78), propose de courtes vidéos pédagogiques destinées aux aidants, familiaux ou professionnels, de jeunes enfants autistes. Ces vidéos sont construites autour de scénarios concrets de la vie quotidienne et sont disponibles en accès libre. Le projet, soutenu par de nombreux partenaires, prévoit la création de 200 vidéos.
Découvrir le site


Sourds et aveugles se côtoient très peu et pour cause : entre ceux qui ne voient pas et ceux qui s'expriment avec leurs mains, la communication est compliquée. Isabelle Voizeux part à la rencontre de Nathalie Joncour, devenue malvoyante, pour en savoir plus sur son monde : l’accès à l'emploi, l'autonomie dans le quotidien, l'éducation, le regard des autres et l'acceptation de sa différence... De lieux en lieux, de rencontres en témoignages, Nathalie lui fait découvrir les enjeux qui se posent aux personnes aveugles et malvoyantes.
En savoir plus (France 5)


Quand les étudiants parlent pendant son exposé, elle est sans doute celle que cela dérange le moins. Mais son interprète est là pour lui faire un signe : la classe est trop bruyante. Véronique Leduc est sourde et professeure d’université, une première au Québec.
En savoir plus (Le Journal de Montréal)


9 mars 2018 - Brest (29), Médiathèque François Mitterrand-Les Capucins
Le théorème de la chaussette (Eyes, 2016) est un livre témoignage qui suit le parcours de vie singulier de l'auteur et aborde avec dérision, humour et émotion, des thèmes aussi variés que le handicap, le fauteuil roulant, l'homosexualité, la langue des signes et la culture sourde. Voir aussi la vidéo "Signe ta bib’!" avec Fabrice Bertin.
En savoir plus (Sourds.net)


La Fondation Orange lance un appel à projets autisme pour le 1er semestre 2018. La thématique de l'appel à projets porte sur l'inclusion sociale et sociétale des personnes avec autisme en France :
- En soutenant des projets permettant le développement de compétences professionnelles, l'accès à l'emploi et l'ouverture sur une mixité sociale et sociétale ;
- En soutenant des lieux de vie et en favorisant les logements alternatifs permettant de développer l'autonomie et la mixité des publics ;
- En soutenant des projets d'adaptation d'offres culturelles pour public avec trouble du spectre de l'autisme ou handicap mental.
Date limite de dépôts : le 9 avril 2018.
En savoir plus (Fondation Orange)


Lopez, A., Turan-Pelletier, G., Inspection générale des affaires sociales. (2017). Organisation et fonctionnement du dispositif de soins psychiatriques, 60 ans après la circulaire du 15 mars 1960. Paris : Igas.
Un Français sur trois est susceptible de souffrir de troubles mentaux au cours de sa vie. Le dispositif de soins psychiatriques s'est profondément transformé depuis la circulaire fondatrice de 1960 sur la sectorisation, qui visait à développer les soins ambulatoires par une équipe pluridisciplinaire responsable de la prise en charge de tous les patients de son territoire. Ce modèle dit « sectorisé » n'est qu'une partie du dispositif de soins qui comprend également les professionnels libéraux, les cliniques privées et quelques établissements de service public non sectorisés. Depuis 1960, le nombre de lits a été fortement réduit, cependant que les soins ambulatoires se sont développés et diversifiés ; parallèlement, la part des établissements privés lucratifs a augmenté.
Au terme de ses travaux portant spécifiquement sur l'organisation et le fonctionnement du dispositif de soins (et non sur les pratiques des professionnels), la mission propose de nouvelles perspectives afin de garantir un égal accès de tous à des soins psychiatriques de qualité. [Résumé d'auteur]
En savoir plus (Igas)

Pages