Les actualités Éducation inclusive sélectionnées par l’INS HEA

Vous êtes ici


Haut conseil de la famille, de l'enfance et de l'âge. (2018). L'accueil des enfants de moins de trois ans. Paris : HCFEA.
Malgré une politique volontariste, l'offre et la qualité de l'accueil des enfants de moins de 3 ans restent insuffisantes. Tel est le constat formulé par le Conseil de l'enfance et de l'adolescence et le Conseil de la famille dans leur rapport remis à la ministre des Solidarités et de la Santé. Le rapport souligne notamment la nécessité d'objectifs qualitatifs (mieux répondre aux besoins de bien-être, d'éveil et de socialisation des jeunes enfants), à côté d'enjeux quantitatifs de développement de l'offre. Pour donner un nouveau souffle à l'accueil par les assistantes maternelles, il préconise de développer les fonctionnements en réseau (relais d'assistantes maternelles - RAM) et maisons d'assistantes maternelles - MAM), favorisant les échanges entre professionnels et un élargissement de la socialisation des enfants par des moments d'accueil en collectif.
Consulter le rapport (La documentation Française)


Delair, L., Ritzenhaler A., Conseil économique, social et environnemental (Cese). (2018). L'orientation des jeunes. Paris : Cese.
Interface entre la formation et l'insertion dans la vie professionnelle, l'orientation agrège les débats voire les polémiques autour du modèle social français. Elle est décrite comme déterminante, figée, trop précoce et ressentie comme violente par de nombreux jeunes. Dans ce contexte, les préconisations du Cese veulent contribuer à répondre aux enjeux de cohésion sociale et de démocratisation en garantissant une solution à chacun basée sur ses aspirations et sur la maîtrise de son parcours. Chaque jeune doit devenir un acteur dans son parcours d'orientation, estime le Cese. Les 29 préconisations s'articulent autour de 3 grands axes : garantir les conditions d'un véritable accompagnement ; passer de procédures ponctuelles à un parcours progressif et réussir son orientation pour une bonne insertion professionnelle.
Consulter le rapport (La documentation Française)


Au Québec, environ 65 % des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) sont intégrés dans des « classes régulières ». Pour garantir leur succès, il est important d’organiser les services éducatifs complémentaires de façon efficace et adaptée aux besoins variés et croissants de ces élèves.) D’après une synthèse de recherches Une synthèse de recherches subventionnée par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture (FRQSC) et le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (Mees), dix principes qui devraient être inclus dans un modèle optimum d’organisation des services éducatifs complémentaires ont été identifiés.
En savoir plus (Rire – Réseau d’information pour la réussite éducative)


Le principe de cette 21e édition du concours Fab Life est de partager avec la communauté tout objet ou astuce en lien avec le handicap. C’est Hizy, la nouvelle plateforme à destination des personnes à besoins particuliers qui accueille cette compétition en ligne. Date limite : 31 août
En savoir plus (Faire face)


Ministère de la Justice. (2018). Rapport annuel d’activité 2017 : Mission mineurs non accompagnés. Paris : Ministère de la Justice.
« Le contexte a changé en quelques années. En 2013, le nombre de personnes se présentant comme  mineurs non accompagnés (MNA) ne dépassait pas quelques milliers. La situation des MNA est devenue aujourd’hui une question majeure et les attentes de tous les acteurs à ce sujet et vis-à-vis du gouvernement sont fortes. ». Au sein de la sous-direction des missions de protection judiciaire et d’éducation (SDMPJE), la mission mineurs non accompagnés (MMNA) coordonne le dispositif national de mise à l’abri, d’évaluation et d’orientation des mineurs non accompagnés. 
En savoir plus (Ministère de la Justice)


Depuis 2015, 160 000 migrants mineurs ont foulé le sol européen, sans compter les 10 000 dont on a perdu la trace en 2016. Ces adolescents, en majorité des garçons âgés de 16-17 ans afghans ou syriens, sont particulièrement vulnérables, mais les États rechignent à leur venir en aide. Vox pop a enquêté en Suède, pays longtemps considéré comme une terre d’accueil, où ces mineurs non accompagnés ne semblent plus les bienvenus. Émission de 15 minutes, disponible en ligne, jusqu'au 23 mai 2018. Prochaine diffusion le samedi 9 juin 2018 à 20h05.
En savoir plus (Arte TV)


Conseil national de la protection de l’enfance. (2018). Premier rapport annuel d’activité 2017 remis au Premier Ministre. Paris : Ministère des Solidarités et de la Santé.
Placé auprès du Premier ministre, le conseil national de la protection de l’enfance (CNPE) est une instance instituée par la loi n° 2016-297 du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant (article L.112-3 du code de l’action sociale et des familles). Il regroupe tous les acteurs de la protection de l’enfance. La diversité de ces membres et aussi l’exhaustivité de la représentation de toutes les composantes du dispositif de protection de l’enfance l’oblige à un travail commun rigoureux et respectueux de tous les engagements et positions. Ce premier rapport analyse cette première année d'exercice.
En savoir plus (Ministère des Solidarités et de la Santé)


Bonelli L., Carrie F., Ministère de la Justice. (2018). Radicalité engagée, radicalités révoltées. Une enquête sur les mineurs suivis par la protection judiciaire de la jeunesse. Paris : Ministère de la Justice.
Rédigé après 18 mois de recherches et 133 dossiers de mineurs étudiés par Laurent Bonelli et Fabien Carrié, sociologues et chercheurs, ce rapport présente les conclusions de leur étude. Ils se sont intéressés aux différentes manières de s'approprier une forme de radicalisation et aux conditions sociales qui les produisent. Les conclusions de leur travail montrent que le profil des mineurs radicalisés ne correspond pas à tous les a priori associant très souvent radicalisation, précarité et délinquance. La recherche met en évidence d'autres mécanismes qui permettent de mieux comprendre les processus de radicalisation : il n'existe pas qu'un type de radicalité, mais plusieurs formes et ces dernières influent sur le type d'actes commis. Quatre formes de radicalités et deux profils sont distingués, les révoltés (les plus proches de la délinquance sont les plus éloignés des passages à l'acte les plus sérieux) et les engagés (radicalité utopique : sont le plus souvent perpétrés par des jeunes issus de familles stables, aux parcours scolaires prometteurs).
En savoir plus (La Documentation française)


23 et 24 mai 2018 - La Rochelle (17)
La 10e Rencontre nationale de la réussite éducative organisée par l'Association nationale des acteurs de la réussite éducative (Anaré) aura pour thème « Dans un contexte éducatif et social en mutation, quels enjeux et quelle place pour les Programme de réussite éducative (PRE) ? ».
Ateliers, tables rondes, village des ressources, conférences.
En savoir plus (Anaré)


Fortes de près de 20 ans d’expérience, les Écoles de la deuxième chance (E2C) ont accompagné 14 664 stagiaires, en 2017, vers une solution d’inclusion sociale, citoyenne et professionnelle durable. En associant acquisition de compétences, expérience en entreprise et accompagnement à l’inclusion, le dispositif E2C a permis à 61% des stagiaires d’accéder à un emploi ou une formation. Cet article est accompagné des chiffres clés de l'année 2017.
En savoir plus (E2C)

Pages