Les enseignants sont peu préparés pour intervenir auprès des élèves migrants et réfugiés souffrant de traumatismes

Vous êtes ici


À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés (20 juin), le Rapport mondial de suivi sur éducation (GEM) publie un nouveau document portant sur la difficulté d’enseigner à des enfants souffrant de traumatismes, comme les enfants migrants et réfugiés en âge d’aller à l’école, dont le nombre a augmenté de 26 % depuis 2000. Beaucoup de ces enfants ont subi des expériences traumatisantes avant de quitter leur foyer, que ce soit pendant leur voyage ou lorsqu’ils ont trouvé refuge dans leur une communauté ou un nouveau pays. Certains d’entre eux développent un stress qui affecte leur capacité d'apprentissage.
En savoir plus (Unesco)